top of page

VOUS LE VOULEZ, VOUS LE POUVEZ, MAIS... 🚀 ETES-VOUS PRÊT.E ?



VOUS LE VOULEZ, VOUS LE POUVEZ, MAIS... 🚀 ETES-VOUS PRÊT.E ?


Décortiquons le dilemme :

Vouloir, pouvoir, mais souvent abandonner.

La psychologie humaine nous interroge : sommes-nous vraiment prêts ?


Pourquoi tant d'échecs malgré nos aspirations ? Les peurs, freins invisibles, et mécanismes de défense et d'auto-sabotage entrent en jeu. La question cruciale émerge : qu'est-ce que vouloir et pouvoir signifient véritablement ?


Cet article explore les ruelles sombres de nos aspirations, dévoilant les peurs cachées, les doutes insidieux et les habitudes auto-destructrices, qui peuvent parfois et incessamment se répéter. Cette introspection prépare le terrain pour comprendre nos comportements et explorez les solutions grâce à la kinésiologie, le coaching…


Les Peurs Qui Freinent : La peur de l'échec, du jugement, ou même de la réussite peut ébranler nos fondations. L'autosabotage est souvent une réponse à ces peurs profondément ancrées. L'inconscient résiste au changement par crainte de l'inconnu, même si cela signifie ne pas atteindre nos objectifs.


Pour mieux comment comprendre, voyons d'ou peuvent venir ces peurs:

  • La peur de l'échec, du jugement, ou même de la réussite trouve souvent ses racines dans des expériences passées. Un échec antérieur peut laisser une empreinte durable, générant une appréhension instinctive face à de nouveaux défis. Par exemple, un projet qui n'a pas abouti dans le passé peut engendrer une peur inconsciente de se lancer dans de nouvelles entreprises par crainte de revivre cet échec.

  • La peur du jugement peut être enracinée dans des moments de critique ou de rejet dans l'enfance, créant un besoin compulsif d'approbation constante. Ceci peut se traduire par la recherche perpétuelle de validation, ce qui peut inhiber la prise de risques et l'expression authentique de soi.

  • La peur de la réussite peut émerger de croyances limitantes acquises au fil du temps, souvent influencées par l'environnement familial ou social. Par exemple, si le succès est perçu comme menaçant pour les relations, la peur du succès peut se manifester.


L'autosabotage devient alors une stratégie inconsciente pour éviter ces peurs. L'inconscient, en tentant de protéger l'individu, résiste au changement par peur de l'inconnu. Même si cela signifie rester dans une zone de confort peu satisfaisante, l'inconscient préfère la prévisibilité à l'incertitude.


Les Habitudes Destructrices : Les schémas comportementaux acquis au fil du temps peuvent devenir des obstacles majeurs. Le manque de confiance en soi, la procrastination, ou la tendance à se sous-estimer sont autant de comportements auto-saboteurs. Ces mécanismes, souvent inconscients, entravent notre progression.


Pour mieux comprendre:

  • Les schémas comportementaux destructeurs sont souvent des mécanismes d'adaptation qui ont évolué pour faire face à des situations stressantes. Le manque de confiance en soi peut découler d'expériences d'enfance où les réussites n'étaient pas suffisamment célébrées ou où des critiques constantes ont miné la confiance.

  • La procrastination peut être liée à la peur de l'échec ou à une aversion inconsciente pour la tâche en question. Un exemple concret serait la procrastination liée à la rédaction d'un rapport, où l'anxiété liée à la performance peut pousser à remettre constamment la tâche à plus tard.

  • La tendance à se sous-estimer peut résulter de comparaisons constantes avec les autres, souvent exacerbées par les normes sociales et les standards irréalistes. Un individu peut adopter ce comportement auto-saboteur pour éviter la déception ou le jugement des autres.


Ces habitudes destructrices, souvent forgées dans les premières années de la vie, deviennent des réponses automatiques aux situations stressantes. Elles peuvent sembler des zones de confort familières, même si elles entravent la croissance personnelle à long terme. L'exploration de ces racines permet d'aborder ces habitudes avec compassion et offre la possibilité de les transcender.


OK, on a compris, et donc, comment être ENFIN prêt.e ???


La Clé du Changement : Comment ne plus se saboter ? C'est une question de transformation profonde. Vouloir, pouvoir, et être réellement prêt nécessitent une compréhension intime de soi. Commencez par une auto-analyse honnête. Identifiez vos peurs et habitudes néfastes. Ensuite, définissez des objectifs réalistes et durables, étape par étape.

Actions Tangibles pour la Réussite : Pour transcender l'auto-sabotage, adoptez des pratiques quotidiennes. La méditation pour apaiser les doutes, la visualisation positive pour renforcer la confiance, et la planification stratégique pour rester sur la bonne voie. La kinésiologie, le coaching et les massages émergent comme des outils puissants, explorant la source des blocages, qu'ils soient émotionnels, physiques, psychiques, énergétiques et pouvant offrir des stratégies concrètes.


Développement Personnel Constant : Le changement durable nécessite un engagement envers le développement personnel. Investissez dans des lectures inspirantes, participez à des ateliers de croissance personnelle, et entourez-vous de mentors. La progression constante crée une dynamique positive, remplaçant les schémas anciens par de nouvelles perspectives épanouissantes. C'est un travail de tous les jours, et ce, jusqu'à notre dernier souffle.


En comprenant les complexités de notre psychologie, en dévoilant les peurs et mécanismes inconscients, nous sommes mieux préparés à briser le cycle de l'auto-sabotage. L'action consciente, l'introspection régulière et l'exploration des services de développement personnel deviennent les passerelles vers une réussite épanouissante et durable. Vouloir, pouvoir, et être prêt deviennent une réalité palpable, transformant nos aspirations en accomplissements tangibles.


Portez-vous bien, mais surtout, OSEZ (enfin) rayonner !

Bien à vous,

Stéphanie



Comentarios


bottom of page